ı
Le maintien à domicile


 
Le développement du secteur des services à domicile répond à la volonté des français qui, pour plus de 80% d’entre eux, souhaitent vieillir et mourir à leur domicile. Avec plus de 1,7 millions de personnes employées, ce secteur d’activité constitue d’ores et déjà un acteur important de l’économie nationale.
 
Au regard de l’évolution démographique, plus de 30% de la population sera âgée de plus de 60 ans en 2035, et au souhait des personnes âgées de demeurer chez elles, ce secteur devrait connaître dans les années à venir un développement encore plus important.
 
Historiquement, le secteur de l’aide à domicile était très majoritairement associatif. Les services à la personne étaient autorisés par les pouvoirs publics, qui fixaient leur tarif horaire d’intervention et contrôlaient leur démarche qualité.
 
En 2005, pour favoriser le développement des services à la personne et le recours à des emplois qualifiés, le Gouvernement a ouvert ce secteur aux opérateurs privés commerciaux, qui représentent désormais environ 4% de part de marché. Afin de pouvoir intervenir auprès des personnes âgées, les entreprises se voient délivrer, sur la base d’un cahier des charges précis, un agrément par les pouvoirs publics.
 
Respect des droits et libertés individuelles de la personne âgée, information complète sur l’offre de services, suivi individualisée des prestations rendues, actions de formations du personnel… Ce cahier des charges fixent de nombreuses exigences qualitatives. Tous les 5 ans, cet agrément peut être renouvelé à l’issue d’un contrôle du respect du cahier des charges.
 
Une fois l’agrément obtenu, le prestataire de services à la personne peut délivrer, auprès des personnes âgées de plus de 60 ans vivant à leur domicile, les prestations suivantes :
  • Accompagnement et aides dans les actes essentiels de la vie courante : aide à la toilette, à l’habillage, à l’alimentation, soutien aux activités intellectuelles, sensorielles et motrices…
  • Accompagnement et aides aux personnes dans les activités de la vie sociale et relationnelle : accompagnement dans les activités de loisirs, de la vie sociale, soutien des relations sociales, assistance administrative... 
Le principe de l’agrément et de l’autorisation perdurent tous les deux. Certaines associations créées ainsi des services à domicile agréés, en plus de leurs services autorisés.
 
Cette offre d’accompagnement vient compléter d’autres offres de services à domicile, généralement délivrés par le même prestataire : portage de repas, ménage, petit bricolage…